Bien choisir un échographe médical

Un échographe est équipé d’une sonde qui génère des ondes ultrasonores, dont la fréquence dépasse celle des fréquences audibles. Ce matériel médical permet d’acquérir des images et de réaliser des mesures de flux sanguins ou de tissus mous, de quoi poser un diagnostic pour le professionnel de santé. Fouad Bouchta, dirigeant de Reacting, entreprise spécialisée depuis 20 ans dans la santé, la science et la recherche médicale, nous présente dans cet article les caractéristiques et utilités d’un échographe médical.

Les principaux modes d’imagerie existants

Il existe plusieurs modes d’imageries, permettant de présenter différents affichages d’image. Parmi les plus prisés, on retrouve :

  • L’échographie mode B (brillance), également appelé 2D : c’est le plus couramment utilisé, il permet de voir le corps à l’écran comme une image en 2D ;
  • L’échographie mode M (mouvement), plutôt utilisé pour examiner des structures en mouvement. Les images se succèdent à l’écran ;
  • Le doppler, pour explorer les flux sanguins dans les artères et les veines. S’il est en couleur, il est possible de voir la direction des flux, et il est très utilisé en cardiologie notamment pour examiner l’état des valves cardiaques ainsi que la vascularisation des tissus ;
  • L’élastographie ultrasonore, afin de mesurer la dureté d’un tissu et ainsi diagnostiquer une potentielle fibrose hépatique ;
  • Le mode 3D et 3D en temps réel, ou 4D, pour les femmes enceintes et pour avoir une image tridimensionnelle du fœtus.

Les champs d’action d’un échographe

L’échographe va être utilisé pour mesurer et / ou obtenir des images de différents organes, mais aussi de muscles, tendons, vaisseaux sanguins ou encore fœtus. L’échographe équipé de sondes endocavitaires se démarquent des sondes classiques, permettant d’explorer des tissus inatteignables en temps normal.

L’échographie est par ailleurs utile en chirurgie notamment pour la réalisation de biopsies. Il faut toutefois souligner que ce matériel ne permet pas d’analyser pleinement des organes avec beaucoup d’air, à l’instar des intestins ou des poumons.

Comment choisir un échographe médical ?

Plusieurs critères sont à prendre en considération pour choisir un échographe. Fouad Bouchta vous invite ainsi à porter la plus grande attention sur :

  • La taille et poids de l’échographe : il convient de vérifier s’il est portable, sur plateforme ou portatif, ce qui peut être utile notamment pour le déplacer dans plusieurs services au sein d’un hôpital. Les appareils sont de plus en légers, certains modèles portatifs pèsent ainsi moins de 500 grammes, tandis que d’autres sont connectés à un smartphone ou sans fil ;
  • La taille de l’écran et la qualité de l’image : certains modèles permettent d’afficher jusqu’à 250 nuances de gris, et d’autres possèdent un écran couleur. Il faut également être vigilant sur la luminosité, qui doit idéalement être ajustable, d’autant plus si l’objectif est une utilisation extérieure ;
  • Le nombre et le type de sondes, à déterminer selon l’utilisation prévue : il existe différentes formes de sonde, avec diverses fréquences…
  • L’autonomie de la batterie : il est recommandé de privilégier des modèles avec une autonomie de plusieurs heures dans le cas d’un échographe portable ou portatif.