Octobre Rose : la lutte contre le cancer du sein a beaucoup mobilisé

Vous n’êtes certainement pas passé à côté d’images mettant en avant un petit ruban rose… Ce dernier est en effet le symbole d’Octobre Rose, une campagne annuelle de communication ayant pour objectif de sensibiliser au dépistage du cancer du sein mais aussi à la sensibilisation de cette maladie ainsi qu’à la récolte de fonds pour la recherche. De nombreux événements ponctuent ce mois d’Octobre Rose, notamment au niveau sportif. L’occasion de rappeler que le sport et l’activité physique sont très bénéfiques comme le souligne le Professeur Gilles Freyer, cancérologue lyonnais de renom. Le point dans cet article.

L’origine et les objectifs d’Octobre Rose

La campagne annuelle d’Octobre Rose a vu le jour dans les années 90 aux Etats-Unis. Evelyn Lauder, une véritable icône dans le monde de la cosmétique, souffrait d’un cancer du sein. Elle a alors l’envie et le besoin de proposer un événement fédérateur. Elle est ainsi à l’origine du ruban rose, ainsi que de la Breast Cancer Research Foundation, qui a récolté des millions de dollars pour financer les recherches sur la maladie. 

Depuis, une campagne est organisée chaque année en France par l’association Ruban Rose. L’objectif est d’informer, d’ouvrir le dialogue et de mobiliser les foules afin de lutter contre le cancer du sein. Les personnes malades sont à cette occasion mises en lumière afin de leur apporter un soutien dans cette terrible épreuve. De nombreuses campagnes de communication sont en outre mises en place, afin d’informer toujours plus, de prévenir, mais aussi de récolter plus de fonds pour venir en aide aux soignants et aux chercheurs.

Il faut en effet rappeler qu’aujourd’hui encore, 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein. Le dépistage précoce est ainsi plus que jamais primordial, permettant de sauver des milliers de vies.

La 27e édition d’Octobre Rose

L’édition 2020 d’Octobre Rose a à nouveau fortement mobilisé les foules.  Le 1er octobre, l’événement a été lancé par l’illumination de la Tour Eiffel aux couleurs du Ruban Rose. Différents « live » ont été organisés ainsi que des tables rondes. 

L’événement sportif majeur, la 18e édition d’ODYSSEA Paris, n’a malheureusement pas pu avoir lieu du fait du contexte inhérent au Covid-19. Pour autant, une seconde course, sous forme de Challenge Connecté, a été proposée. Le Challenge Connecté offre deux parcours, 5 km (à partir de 14 ans) ou 10 km (à partir de 16 ans), que les participants ont pu effectuer seul ou à plusieurs, en marchant ou en courant, en ville ou en campagne. Pour ce faire, les participants devaient imprimer un dossard et effectuer leur parcours (à l’heure et à l’endroit de leur choix), du 1er au 4 octobre. Ils devaient ensuite renseigner leur chrono sur la plateforme, avant de connaître leur classement. 

C’est par ailleurs l’occasion de rappeler que le sport tient une place importante dans la lutte contre le cancer du sein. Les professionnels de santé, comme le Professeur Freyer ou encore l’Institut National du Cancer, rappellent ainsi que « de nombreuses études mettent en avant l’intérêt de l’exercice physique en prévention tertiaire. Sur la base du rapport « Bénéfices de l’activité physique pendant et après un cancer », publié en 2017, l’Institut préconise l’intégration de la pratique physique dans le panier de soins oncologiques de support ».

Laisser un commentaire