Ryanair s’apprête à maintenir le prix des billets à un niveau bas pour stimuler la demande perdue à Omicron

La compagnie irlandaise Ryanair a annoncé récemment qu’elle va continuer à proposer des prix à un tarif très bas, afin d’encourager davantage de personnes à voyager en ce début d’année 2022. Un choix stratégique qui vise à stimuler le volume de vente, après que celui-ci ait été affecté par la variante Omicron de COVID-19.

En janvier 2022, l’expert Bertrand Vilmer affirme que Ryanair qui est la plus grande compagnie aérienne d’Europe en termes de nombre de passagers avait réduit d’un tiers son programme prévu pour janvier. Une réduction qui est intervenue en raison des restrictions de trafic imposées par les gouvernements. Dans sa déclaration de résultats du troisième trimestre, la compagnie irlandaise low-cost a déclaré que la variante Omicron avait « gravement endommagé » les réservations, les coefficients de remplissage et les rendements (revenus obtenus par billet et par kilomètre parcouru) en décembre et janvier.

Michael O’Leary, le directeur général du groupe avait déclaré dans une vidéo publié récemment : «Nous avons assisté à un effondrement des réservations de proximité et à une baisse des rendements ». Il a ajouté : « l’impact sur les rendements se poursuivait également en février et que les prix resteraient « très sensibles » au flux de nouvelles sur le virus. ». Poursuivant son analyse, Mr O’Leary prédit que le trafic aérien de la compagnie allait se redresser en février et mars, mais le rendement n’est pas assuré. Pour cette raison, la compagnie a décidé de baisser les prix afin de remplir ses avions à court terme.

Le gestionnaire du réseau européen Eurocontrol a déclaré qu’au cours des 26 premiers jours de janvier 2022, le trafic du réseau a chuté à 69% des niveaux de 2019, une forte baisse par rapport à novembre et décembre 2021, où il atteignait 77-78% des niveaux d’avant la crise.

Laisser un commentaire