Pr Perronne : un médecin qui n’a pas peur du scandale

Le Professeur Christian Perronne n’a pas froid aux yeux. Il est aussi bien connu, et reconnu, pour son incroyable parcours professionnel que pour ses propos qui n’hésitent pas à pointer du doigt la médecine et ses acteurs. Il a ainsi récemment fait réagir ses confrères suite à des propos controversés sur la Covid-19.

Professeur Christian Perronne : le parcours d’un homme passionné et engagé

Christian Perronne peut se targuer d’un parcours exemplaire. Il a rapidement su qu’il se tournerait vers la médecine et il a pour cela tout mis en œuvre. Après avoir soutenu une thèse en 1985 sur le traitement de l’endocardite expérimentale à Staphylococcus aureus du rat par la coumermycine A1 à l’université Paris-VII, il a ensuite soutenu une thèse de doctorat en 1992 à l’Université Paris-Diderot portant le nom d’ « Étude physiopathologique et thérapeutique d’infections opportunistes du sida dues à des micro-organismes à développement intracellulaire ».

Quelques années plus tard, alors qu’il est chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches et professeur de maladies infectieuses et tropicales à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, il s’implique dans la recherche contre le virus H5N1 de la grippe aviaire.

Son expérience et son engagement sans faille dans la recherche lui permettent par ailleurs d’être nommé Président de la commission des maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique mais aussi vice-président du groupe European Advisory Group of Experts on Immunisation (ETAGE) en 2009.

Une parole libre pour mettre en lumière la réalité

Le parcours du Professeur Perronne force au respect. Pourtant, bien loin de vouloir se reposer sur ses lauriers, il n’hésite pas à prendre la parole pour dénoncer et donner son avis sur certaines questions d’actualité. C’est notamment le cas en cette période de crise sanitaire mondiale où il a apporté son soutien à Didier Raoult et au traitement à base de d’hydroxychloroquine, mais où il a aussi vivement dénoncé certaines pratiques quant à la Covid-19.

Ainsi, au cours d’une émission diffusée en octobre dernier sur Sud Radio, le Professeur n’a pas hésité à monter au créneau expliquant sans détour que « les services hospitaliers ainsi que les médecins généralistes touchaient plus d’argent pour des patients Covid-19 que pour n’importe quel autre patient. Un médecin généraliste qui déclare un test Covid+ chez l’un de ses patients, il touche de l’argent, en plus de la consultation. Il a intérêt à faire beaucoup de tests et comme on donne beaucoup de faux positifs, il va gagner de l’argent c’est de l’incitation à multiplier les tests pour rien ! ». Il a également profité de l’occasion pour alerter l’opinion publique : « la majorité des PCRs sont des faux positifs », engendrant de nombreuses et vives réactions de ses confrères choqués par ses propos.

Face à la controverse, l’APHP (l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris) a annoncé que le Professeur Perronne était démis de ses fonctions de chef de service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches pour « propos considérés comme indignes de la fonction qu’il exerce ».



Encart publicitaire
Biovancia est le 1er guide-créateur de solutions de santé naturelle
Pour en savoir plus lisez l'article Biovancia avis sur l'efficacité des compléments alimentaires

Laisser un commentaire