Ostéopathie : que vous rembourse votre mutuelle santé ?

L’ostéopathie fait de plus en plus d’adeptes en France, conquis par cette médecine alternative, douce et non invasive. C’est l’occasion pour nous d’aborder la question du coût des séances et du remboursement par la Sécurité sociale et la mutuelle santé. Le point sur le sujet avec Antonino Mercuri.

Les tarifs pratiqués en ostéopathie

Les tarifs des consultations sont librement fixés par les ostéopathes, car ces derniers ne sont pas déclarés en tant que médecins conventionnés. Cela dit, les tarifs doivent être clairement affichés dans le cabinet pour que tout patient puisse en prendre connaissance. Vous l’aurez donc compris, les tarifs d’une consultation peuvent varier d’un ostéopathe à l’autre mais, en règle générale, ils varient de 45 à 50 euros la séance. Notez que dans les grandes villes de France, une consultation coûte une soixantaine d’euros en moyenne.

Sécurité sociale et mutuelle santé : le remboursement de l’ostéopathie

Les séances ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale, car l’ostéopathie n’est pas reconnue par l’ordre des médecins. Ainsi, il est essentiel de souscrire une mutuelle santé proposant cette garantie, qui reste le seul moyen de vous faire rembourser partiellement ou intégralement vos séances d’ostéopathie. Notez cependant que la prise en charge des médecines douces, dont l’ostéopathie fait partie, varie d’une mutuelle à l’autre. Certaines mutuelles excluent l’ostéopathie, tandis que d’autres proposent une formule spécifique pour le remboursement des médecines douces. On parle alors d’un forfait annuel « médecine douce », qui vous offre un remboursement plafonné quel que soit le nombre de séances à l’année. D’autres mutuelles proposent un forfait à l’acte, limité à un nombre de séances par an et qui rembourse une partie de chaque séance.

Quid des démarches pour la prise en charge ?

Nous vous le disions, l’ostéopathie n’est pas remboursée par la Sécurité sociale. Vous pouvez donc prendre rendez-vous sans aucune ordonnance de votre médecin traitant. Avant de consulter, demandez un devis à votre ostéopathe, puis transmettez-le à votre mutuelle santé pour connaître les possibilités de remboursement. Autre élément à vérifier : il est possible que votre mutuelle exige que le praticien soit diplômé en ostéopathie, ou inscrit au Registre des Ostéopathes de France. Après avoir consulté, votre ostéopathe vous remet une facture en fin de séance. Celle-ci doit obligatoirement être signée et indiquer la date de la séance, le cachet de l’ostéopathe et son numéro d’immatriculation ADELI.

Par ailleurs, vous devez adresser la facture originale à votre mutuelle pour vous assurer de la bonne prise en charge de vos séances d’ostéopathie. Une fois que vous aurez transmis le document, votre mutuelle procède au remboursement selon les délais habituels de traitement.



Encart publicitaire
Biovancia est le 1er guide-créateur de solutions de santé naturelle
Pour en savoir plus lisez l'article Biovancia avis sur l'efficacité des compléments alimentaires

Laisser un commentaire