Tout savoir sur la greffe de cheveux

En France, la calvitie touche plus de 10 millions d’hommes et 2 millions de femmes, et l’âge n’est pas toujours le premier facteur à blâmer. En effet, la calvitie ou l’alopécie androgyne peut apparaître dès l’âge de 20 ans, pour des raisons hormonales ou héréditaires. Or, il faut savoir que la calvitie est une source d’angoisse pour beaucoup d’hommes et de femmes, principalement en raison de son caractère irréversible. L’ironie de la situation est que cette angoisse accélère la chute de cheveux. Pour ceux et celles d’entre vous qui perdent leurs cheveux, la greffe peut sembler une étape logique. Aujourd’hui, de nombreuses solutions sont proposées sur le marché pour venir à bout de la calvitie. Mais le fait est que l’implantation de cheveux est, de loin, la technique la plus efficace pour éradiquer le problème.

Qu’est-ce que la greffe de cheveux ?

La greffe ou la transplantation des cheveux est une technique chirurgicale qui consiste à prélever des follicules pileux d’une partie du corps, appelée « zone donneuse », pour les transférer dans une partie chauve ou dégarnie du corps, appelée « zone receveuse ». Cette technique est principalement utilisée pour traiter la calvitie chez l’homme. Cela dit, de plus en plus, on pratique des opérations de greffe de cheveux pour femmes. Dans cette procédure peu invasive, des greffons contenant des follicules pileux génétiquement résistants à la calvitie (comme l’arrière de la tête) sont transplantés sur le cuir chevelu chauve. La transplantation de cheveux peut également être utilisée pour restaurer les cils, les sourcils, les poils de barbe, les poils du torse, les poils pubiens et pour dissimuler les cicatrices causées par des accidents ou des interventions chirurgicales telles que les liftings et les transplantations de cheveux antérieures.

Comme les cheveux poussent naturellement en groupes de 1 à 4 cheveux, les techniques actuelles permettent de prélever et de transplanter des unités folliculaires de cheveux dans leurs groupes naturels. Ainsi, les techniques modernes de transplantation capillaire permettent d’obtenir une apparence naturelle en imitant l’orientation originale des cheveux. Cette procédure de transplantation de cheveux est appelée transplantation d’unités folliculaires (FUT). Les cheveux du donneur peuvent être prélevés de deux manières différentes : par bandelette et par extraction d’unités folliculaires (FUE).

Comment prendre soin de ses cheveux ?

On le sait, les cheveux sont fragiles, mais ce n’est pas pour autant qu’on en prend soin. Avoir une crinière en bonne santé et prendre soin de ses cheveux commence par bien les brosser. Outre l’augmentation de la brillance, bien brosser ses cheveux permet de stimuler la circulation du cuir chevelu ce qui, à son tour, permet de relancer la pousse. La première erreur à éviter à ce niveau est de ne jamais démêler ou brosser les cheveux mouillés car ils sont plus cassants. Après la douche, veillez à utiliser un peigne à dents larges ou, encore mieux, de procéder au coiffage avant le shampoing. Lorsque vos cheveux sont secs, brossez-les tête en bas, en partant de la nuque et en remontant vers le front. Aussi, partez des côtés et remontez vers le sommet, tout en veillant à ne pas brosser énergiquement une fois arrivée aux racines.

Prendre soin de ses cheveux passe également par l’utilisation de shampoings doux et stimulants, ainsi que des lotions anti-chute. Généralement, ces produits contiennent des extraits de plantes comme la quinine, réputée pour renforcer la structure du cheveu, mais aussi des vitamines du groupe B qui, elles, le fortifient. Notre conseil : espacez les shampoings afin de ne pas agresser le cheveu (3 à 4 shampoings maximum par semaine).

Quels nutriments pour des cheveux en bonne santé ?

Vous ne le savez peut-être pas, mais certains nutriments favorisent la santé et la beauté des cheveux. Il faut savoir que notre alimentation quotidienne joue un rôle déterminant dans l’aspect de nos cheveux. Nous vous le disions, les cheveux sont composés à 95% de kératine, responsable de leur élasticité. Pour se former, cette dernière nécessite un bon apport en protéines : viandes, œufs, céréales complètes, produits laitiers, légumineuses… Le zinc et le cuivre, quant à eux, stimulent la croissance des cheveux en encourageant l’assimilation de certains acides aminés. On en trouve principalement dans les fruits de mer, les viandes rouges, le soja, le blé, les œufs… Sans oublier la vitamine A, particulièrement concentrée dans les poissons, les huiles de poissons et les abats, qui contribue à la protection de la fibre capillaire. Rappelons enfin qu’il existe des compléments alimentaires capillaires qui permettent un apport suffisant en zinc, magnésium, calcium, vitamines du groupe A et B ou en fer.

Greffe de cheveux : deux types de chirurgie

Il existe principalement deux types de chirurgie sur le marché de la greffe de cheveux, à savoir la greffe de cheveux «FUT » et la greffe de cheveux « FUE ».

Extraction d’unités folliculaires (FUE – Follicular Unit Excision)

perte des cheveux-greffe

Dans le cas de l’extraction d’unités folliculaires (FUE), des unités folliculaires individuelles contenant de 1 à 4 cheveux sont prélevées sous anesthésie locale. Ce micro-prélèvement utilise généralement de minuscules poinçons de 0,6 à 1,0 mm de diamètre. Le chirurgien utilise ensuite de très petites micro-lames ou de fines aiguilles pour perforer les sites destinés à recevoir les greffons, en les plaçant selon une densité et un motif prédéterminés, et en inclinant les plaies de manière cohérente pour arriver à un motif de cheveu réaliste.

La procédure FUE se déroule en une seule longue séance ou en plusieurs séances plus courtes. La durée d’une opération FUE varie en fonction de l’expérience du chirurgien, de la vitesse de prélèvement et des caractéristiques propres au patient. La procédure peut durer de quelques heures pour prélever 200 greffons pour une correction de cicatrice à une opération de deux jours consécutifs pour une session de 2 500 à 3 000 greffons.

La FUE peut donner des résultats très naturels. L’avantage du prélèvement FUE par rapport au prélèvement par bandelettes est que le premier élimine la nécessité de prélever de grandes surfaces de tissu du cuir chevelu, il n’y a donc pas d’incision linéaire à l’arrière de la tête et donc pas de cicatrice saillante. En effet, comme les follicules sont prélevés individuellement, il ne reste que de petites cicatrices ponctuées qui ne sont pratiquement pas visibles et la douleur et l’inconfort post-chirurgicaux sont minimisés. Par ailleurs, il n’est pas nécessaire d’enlever les sutures, ce qui fait que la récupération après une micro-greffe FUE est inférieure à 7 jours.

Transplantation d’unités folliculaires (FUT – Follicular Unit Transplantation)

Greffe des cheveux

La transplantation d’unités folliculaires (FUT) est la méthode traditionnelle de greffe de cheveux qui consiste à prélever une bande linéaire de peau chevelue à l’arrière ou sur le côté du cuir chevelu. La bande est ensuite disséquée pour séparer les greffons individuels. Egalement connue sous le nom de « méthode de la bandelette », elle consiste à retirer un morceau de la peau, puis à le diviser en différents groupements d’unités folliculaires avec un microscope et les transplanter sur la zone cible.



Encart publicitaire
Biovancia est le 1er guide-créateur de solutions de santé naturelle
Pour en savoir plus lisez l'article Biovancia avis sur l'efficacité des compléments alimentaires

Laisser un commentaire