Industrie automobile : « 2022 sera une année blanche pour la vente de voitures »

Selon de récents rapports, les ventes de voitures neuves ont enregistré en octobre 2021 un recul de 30%. Ce recul s’explique principalement par la pénurie constatée de matières premières. De tels indicateurs laissent les professionnels de l’automobile très soucieux des résultats qu’ils peuvent réaliser en 2022. Décryptage !

Les concessionnaires et mandataires auto s’inquiètent

Pour beaucoup de concessionnaires et de mandataires auto, la pénurie des pièces premières est une cause essentielle du recul des ventes. Pour eux, ce recul risque même de s’accentuer en 2022 pour plusieurs raisons. Premièrement, les constructeurs se focalisent davantage sur la fabrication de voitures hybrides ou 100% électriques. De même, le pouvoir d’achat des consommateurs ne s’est pas totalement remis des effets négatifs du Covid-19. Le concessionnaire Renault Richard Bologna a précisé à ce propos : « 2022 sera une année blanche, on ne va pas atteindre nos objectifs en termes de vente, c’est sûr ».
Mr Bologna n’a pas manqué de rappeler que même le marché de vente de voitures d’occasion a enregistré un déclin conséquent ! Il a indiqué notamment : « Sur la plateforme d’achat d’occasion par laquelle je passe, on est passé de 600 à une centaine de véhicule en quelques semaines ».

Quels sont les solutions à prévoir ?

De l’avis d’Ewigo, les professionnels de l’automobile doivent anticiper la crise qui s’annonce en 2022 par diverses mesures. Des promotions, la réduction des coûts de production et de distribution, des facilités de financement, etc. Bref, tout ce qui peut encourager les consommateurs en dépit de la réduction de leur pouvoir d’achat d’acheter des voitures nouvelles ou d’occasion.
Les experts d’Ewigo pensent également qu’il est primordial de continuer à protéger l’emploi dans ce secteur vital qu’est l’industrie automobile.

Laisser un commentaire