Que savez-vous de la Formule E, la Formule 1 électrique ?

La formule E a gagné en popularité ces dernières années depuis ses débuts quelque peu incertains en 2014. Conçue pour être l’alternative écologique à la Formule 1, la Formule E fait courir des voitures entièrement électriques. Cela se traduit par moins de bruit, mais aussi par moins de vitesse, deux des facteurs les plus importants en Formule 1.

La Formule E affirme que son concept de durabilité consiste à réduire autant que possible l’empreinte carbone de ce sport, et à avoir un impact positif sur la planète. Alors que certains louent la Formule E pour avoir tenté de changer le concept de course automobile, d’autres la perçoivent comme une simple tendance passagère. Qu’en est-il réellement ? La réponse avec Frederic Ducourau.

L’avenir de la course automobile

On ne présente plus la Formule 1, son histoire et ses légendes. Des noms comme Ayrton Senna, Alain Prost ou ncore Michael Schumacher ont marqué à jamais l’histoire de ce sport. Dans ce contexte, il est tout à fait naturel que la Formule E ait du mal à émerger. Cependant, elle tente de trouver une nouvelle façon audacieuse d’engager les fans de course automobile, et de générer des revenus pour ce sport. L’un de ces moyens consiste à faire des courses dans des villes comme Paris, Berlin et New York.

Les courses dans les rues sont plus excitantes, et donnent une meilleure accessibilité aux fans et aux amateurs lambda. Cela permet d’élargir le public de la Formule E, condition essentielle à l’essor du sport et à son développement. L’engagement du public sur les différentes plateformes est également important, avec de nouveaux éléments interactifs dont la Formule E a l’exclusivité dans le monde du sport. En effet, les fans de ce sport automobile sont plus que de simples spectateurs : ils peuvent influencer l’issue d’une course en votant pour leur pilote préféré, ce qui leur donne un léger coup de pouce en termes de vitesse.

Quelles sont les implications de la Formule E pour la Formule 1 ?

Contrairement à la Formule 1, il existe des limites strictes quant à la technologie pouvant être utilisée dans les voitures de Formule E, allant jusqu’à imposer que toutes les voitures utilisent exactement la même batterie et le même châssis. Cela signifie qu’il y a moins de disparités entre les voitures, de sorte que ce sont les pilotes qui font toute la différence. En Formule 1, généralement, c’est la meilleure voiture qui gagne. Avec la Formule E, la donne change, puisque tous les pilotes partent sur le même pied d’égalité.

Par ailleurs, les voitures de Formule E sont moins chères à concevoir et à produire, les budgets annuels des écuries se situant entre 10 et 20 millions de dollars. Le sport automobile a toujours encouragé l’innovation, et la Formule E ne fait pas exception à cette règle. Avec neuf constructeurs travaillant sur des technologies automobiles de pointe, le sport automobile contribue à faire avancer l’énergie durable, en apportant des innovations en matière de course automobile.