Les techniques de nettoyage utilisées dans l’industrie agroalimentaire

Dans l’industrie agroalimentaire, la désinfection et le nettoyage nécessitent de grandes quantités d’eau et de produits. Heureusement que les spécialistes du domaine ont réussi à développer des alternatives innovantes qui permettent de nettoyer en profondeur tout en évitant le gaspillage d’eau. Au cours de cet article, Albiance nous révèle quelques exemples des solutions de nettoyages alternatifs qui ont révolutionné le secteur.

Les nouvelles solutions de nettoyage

Le nettoyage industriel consiste à éliminer les saletés et les impuretés des locaux commerciaux. Cependant les techniques varient selon les structures. Le nettoyage et la désinfection dans le secteur agroalimentaire doivent obéir à certaines règles et mesures d’hygiène. De ce fait, les spécialistes du domaine ont développé des méthodes permettant de bien nettoyer les locaux sans pour autant gaspiller de l’eau ou utiliser beaucoup de produits chimiques. On vous laisse découvrir quelques exemples avec Albiance :

  • Le nettoyage cryogénique : le principe de la cryogénie est simple, il consiste à projeter des particules de neige ou de glace par un flux d’air comprimé. En effet, l’association du choc mécanique au froid facilite le détachement des déchets. On peut donc dire que le nettoyage cryogénique consiste à nettoyer efficacement sans produits chimiques. Cette technique est aussi avantageuse dans la mesure où elle permet un nettoyage en une seule étape, contrairement aux méthodes classiques qui en demandent plusieurs, et requièrent plusieurs rinçages, et donc une importante quantité d’eau. Seul inconvénient : cette technique a en effet un coût relativement élevé. Cela est dû principalement à l’achat et la fabrication de la neige carbonique. Par contre, le nettoyage cryogénique peut être très utile dans le cas des industries agroalimentaires comme celles du chocolat, du fromage ou encore des protéines grasses.
  • La vapeur sèche saturée : le nettoyage à la vapeur sèche consiste à projeter de la vapeur d’eau sous une forte pression. Cette dernière est normalement chauffée au-dessus de la température d’ébullition ce qui permet à son énergie thermique d’augmenter sans qu’elle ne se condense une fois en contact avec une surface froide. Ainsi, cette vapeur sèche dispose de propriétés dégraissantes et dissolvantes. En effet, lorsque la vapeur dépasse une température de 110°C, elle se transforme en un agent tension-actif qui facilite le nettoyage des graisses et saletés collées sur les surfaces. Ajoutons à cela que la vapeur d’eau peut facilement atteindre les coins les plus difficiles d’accès. De plus, les surfaces nettoyées à la vapeur sont rapidement asséchées et sans la moindre trace. Sans oublier que la quantité d’eau conséquente est moindre que celle que l’on utilise pour les méthodes de nettoyages traditionnelles.

Les produits enzymatiques : les techniques de nettoyage par produits enzymatiques sont de plus en plus privilégiées, leur utilisation augmente de 30 % par année. En effet, les produits enzymatiques ont presque le même effet qu’un détergent alcalin, mais dans des conditions de pH et de températures plus modérées. Les avantages de ces produits sont nombreux, parmi lesquels on note : le fait qu’ils sont sans risque pour les usagers et les matériels et le fait qu’ils permettent un gain considérable de temps et surtout de l’eau.