Journée mondiale de lutte contre le SIDA : nouvelle œuvre de street art inaugurée à Montpellier

Ce mardi à Montpellier, une nouvelle œuvre de street art a été inaugurée dans la rue de la Méditerranée, à l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le SIDA. L’œuvre grandeur nature a été réalisée par un duo d’artistes montpelliérains, et inaugurée en présence des représentants de la Mairie et d’associations (Aides, Enipse, Sida Info Service…). Nous avons profité de l’occasion pour passer en revue le programme « M sans sida » mis en place en 2018 par la ville de Montpellier. Le point sur le sujet avec Nicolas Bianciotto.

Zoom sur le programme « M sans sida » de la ville de Montpellier

C’est en 2018 que Montpellier lance son programme baptisé « M sans sida », dont l’objectif ultime est d’arriver à zéro nouvelles contaminations à Montpellier en 2030. Cela passe par l’intensification des efforts de dépistage et de prévention, notamment l’usage de la prophylaxie préexposition (PrEP). La PrEp, qui assure une protection quasiment de 100%, est un traitement médicamenteux préventif, que la personne prend lorsqu’elle sait qu’elle peut être exposée à un risque d’infection au VIH. Le traitement consiste en un petit cachet par jour pour les personnes séronégatives exposées au VIH, comme les hommes qui ont des rapports sexuels avec d’autres hommes, ou encore les travailleurs et travailleuses du sexe et les usagers de drogue par injection.

PrEP : 350 nouvelles prescriptions par an à Montpellier

Ces 4 dernières années, le nombre de personnes sous traitement PrEP a beaucoup augmenté. C’est en tout cas ce qu’a confirmé Alain Makinson, infectiologue et co-animateur du programme « M sans sida ». Selon lui, « depuis deux ans, il y a environ 350 nouvelles prescriptions par an… On est désormais à un millier de « prepeurs » à Montpellier environ ».

Laisser un commentaire