Les techniques de ventilation à usage résidentiel

La ventilation est essentielle dans une maison éconergétique. Les systèmes de ventilation  peuvent réduire les effets d’air contaminé par des composants néfastes pour l’organisme tels que le formaldéhyde et les composants organiques volatils qui restent  scellés dans la maison. La ventilation aide également à contrôler le taux d’humidité, réduire les moisissures et empêcher les dommages de la structure du bâtiment. BV Froid, l’expert en rénovation énergétique, nous explique dans ce qui suit trois techniques de ventilation de base : la ventilation naturelle, locale et générale.

La ventilation naturelle 

La ventilation naturelle est le mouvement incontrôlé de l’air à travers de petits trous dans l’enveloppe extérieure d’une maison. Dans le passé, cette fuite d’air évacuait suffisamment de polluants atmosphériques pour maintenir la bonne qualité de l’air intérieur. Aujourd’hui, ces fissures et ces trous sont scellés pour rendre les maisons plus isolée et plus écoénergétiques. Et après qu’une maison soit correctement scellée à l’air, la ventilation est nécessaire pour maintenir un environnement intérieur sain et confortable. L’ouverture des fenêtres et des portes fournit également une ventilation naturelle, mais de nombreuses personnes gardent leur maison fermée, car elles utilisent des systèmes de chauffage et de refroidissement centraux pendant toute l’année.

La ventilation locale

La ventilation locale peut améliorer l’efficacité de la ventilation naturelle et la circulation d’air dans toute la maison en éliminant la pollution de l’air intérieur et/ou l’humidité en amont. La ventilation locale comprend l’utilisation de ventilateurs d’extraction localisés, tels que ceux utilisés pour les cuisinières et les salles de bains. Il est généralement recommandé de respecter des taux de ventilation intermittents ou continus pour les salles de bains de 1,5 ou 0,5 mètre cube par minute et les cuisines de 3 ou 0,7 mètre cube par minute.

La ventilation générale

La décision d’utiliser une ventilation pour toute la maison est généralement motivée par le fait que la ventilation naturelle ne peut pas fournir une qualité d’air optimale, même avec un contrôle des sources d’air vicié par ventilation ponctuelle. Les systèmes de ventilation générale offrent une ventilation contrôlée et uniforme dans toute la maison. Ces systèmes utilisent un ou plusieurs ventilateurs ainsi que des systèmes de conduits pour évacuer l’air pollué et introduire de l’air frais dans la maison.

Il existe quatre types de systèmes de ventilation générale :

  1. Les systèmes de ventilation par aspiration : ils fonctionnent en dépressurisant le bâtiment et sont relativement simples et peu coûteux à installer.
  2. Les systèmes de ventilation d’alimentation : ils fonctionnent en pressurisant le bâtiment et sont également simples et faciles à installer.
  3. Les systèmes de ventilation équilibrés : s’ils sont correctement conçus et installés, ces systèmes introduisent et épuisent des quantités approximativement égales d’air extérieur frais et d’air intérieur pollué.
  4. Les systèmes de ventilation à récupération d’énergie : ils assurent une ventilation contrôlée tout en minimisant les pertes d’énergie. Ils réduisent les coûts de chauffage de l’air ventilé en hiver en transférant la chaleur de l’air intérieur chaud évacué vers l’air frais. En été, l’air intérieur refroidit l’air plus chaud pour réduire les coûts de refroidissement de la ventilation. 

BV Froid vous conseille de comparer tous ces systèmes de ventilation pour déterminer celui qui convient le mieux à votre maison.