Le marché de la silver économie en France

La silver économie, qui représente la somme de toutes les activités économiques et industrielles répondant aux besoins des personnes âgées, a un fort potentiel de croissance en France : le marché représentait déjà 92 milliards d’euros en 2013, tandis que les recettes devraient atteindre 130 milliards d’euros en 2020, avec une croissance annuelle moyenne de plus de 5 % par an.

Une longévité plus importante de la population

Fin 2017, la France comptait 17,2 millions de personnes âgées de plus de 60 ans. Selon les prévisions de l’INSEE, ce nombre devrait passer à plus de 20 millions de personnes en 2030. La France est le troisième pays au monde après le Japon et Hong Kong pour l’espérance de vie à 60 ans, et le quatrième pour l’espérance de vie à 80 ans (ONU/DAES).

Un vieillissement actif

Selon l’INSEE, en 2015, le niveau de vie moyen des personnes âgées en France était supérieur à la moyenne nationale, avec 26 190 euros pour les 65-74 ans et 23 920 € pour les plus de 75 ans, contre une moyenne de 23 440 € pour la population générale. Par ailleurs, 65% des 60-69 ans et 53 % des plus de 70 ans utilisent Internet quotidiennement, et respectivement 48 % et 24 % ont effectué des achats en ligne au cours des 12 derniers mois (Credoc – Baromètre numérique 2017).

Prolonger la vie à domicile

Toujours selon les chiffres de l’INSEE, en 2014, 96 % des hommes et 93 % des femmes âgés de 65 ans et plus a vécu à domicile. Les personnes âgées utilisent différents services d’aide à domicile comme celui de Vitalliance, notamment : 82,8% ont une aide pour les travaux ménagers, 54,9% pour les petits travaux de bricolage, et 42,5 % se font livrer leurs achats (Observatoire Cetelem étude de consommation, 2016). En 2015, l’âge moyen d’entrée en maison de retraite était de 85 ans et 2 mois (INSEE).

Les principaux acteurs français de la silver économie

La France compte un certain nombre d’entreprises bien établies travaillant dans la silver économie, dont Legrand, Hager, Essilor, Doro, Bluelinea, Everstyl, LPG Systems, Vigilio, CNP Assurances, Orpéa, Malakoff Médéric, Aviva Vie, Réunica, Korian, AG2R La Mondiale, Géria Contract, et Etna France, entre autres.

Des start-up françaises très actives

E-Vone, lauréat du prix de l’innovation pour la silver économie en 2017, a créé une chaussure intelligente qui émet une alarme en cas de chute ou d’immobilité ; tandis que Sidonie facilite l’adaptation des appareils connectés pour que les personnes âgées puissent continuer à vivre à domicile. Yumii, quant à elle, a conçu une plateforme de mise en réseau entre personnes âgées à la maison et dans leur famille, des aides et des médecins. Cleanis, pour sa part, conçoit et fabrique une gamme de produits d’hygiène innovants.

Un écosystème favorable à la recherche et développement

L’innovation dans la silver économie est stimulée par un certain nombre de pôles d’innovation en France, notamment Vitagora (industrie alimentaire) et Cap Digital (soins de santé et bien-être), ainsi que Medicen Paris Region et Systematic (e-santé, télémédecine, en liaison avec Cap Digital).

Les silver régions en France

En France, diverses « silver régions » ont été formées depuis 2014, telles que les clusters TECH Sap Ouest et Pôle TES (Normandie), l’agence Aquitaine Développement Innovation ; la Vallée de l’Argent (région du Grand Est) ; et l’Agence Pôle de l’Économie Pôle Corse. Un certain nombre de régions ont financé des acteurs clés indépendants. Il s’agit notamment de Autonom’Lab (région Nouvelle Aquitaine), Gérontopôle (région des Pays de la Loire), Silver Valley (Ile de France / région parisienne), et Eurasanté et le Health Clubster (région des Hauts de France).